FERRY BOAT - copyright Ville de Marseille

Soucieuse de préserver l’environnement des générations futures, comme l’atteste la création, en 2012, du Parc National des calanques, premier parc national péri-urbain d’Europe, Marseille s’est engagée dès 2008 sur la voie du développement durable.

Elle a ainsi adopté un plan climat territorial afin de répondre, à son échelle, aux enjeux climatiques globaux visant à réduire par quatre, d’ici 2050, les émissions de gaz à effet de serre.

Conformément aux ambitions du Grenelle de l’environnement, les objectifs de ce plan sont de réduire les consommations énergétiques de 20% et les émissions de gaz à effet de serre de 20%, et de porter la part des énergies renouvelables à 20%.

Une palette d’actions a été élaborée pour atteindre ces objectifs. Elles concernent le fonctionnement interne de la municipalité, les services rendus à la population comme l’éclairage public, les modes de déplacements, les éco-gestes…

Par ailleurs, la ville étudie le potentiel d’énergies renouvelables exploitable dont elle peut disposer sur son territoire – solaire thermique et photovoltaïque, récupération de chaleur sur les eaux usées, géothermie… Un potentiel que les nouveaux projets urbains, notamment les éco-quartiers d’Euroméditerranée ou du nouveau stade vélodrome, intègrent d’ores et déjà dans leur construction.