LONGCHAMPS - copyright Ville de Marseille

Parmi les nombreux projets d’infrastructures culturelles initiés durant la préparation de la Capitale européenne de la culture, Marseille s’est engagée à renouveler son offre muséale autour de trois pôles majeurs :
. un grand musée d’histoire et du patrimoine sur le site du Port antique ;
. un musée des arts décoratifs, de la faïence et de la mode dans la bastide réhabilitée du parc Borély ;
. un grand musée des Beaux-arts au palais Longchamp, lui aussi entièrement réhabilité pour accueillir les grandes expositions internationales au côté de sa collection permanente de chefs d’œuvre du XVIème au XIXème siècle.

De nouveaux musées et établissements d’art ont également vu le jour à cette occasion. Au premier rang desquels le fameux MuCEM (Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée) dont le succès, tant architectural que des expositions, ne se dément pas. La Fondation Regards de Provence, le Fonds Régional d’Art Contemporain (FRAC) et le Centre d’art MaMo le Corbusier complètent un paysage muséal déjà très fourni avec le Centre de la Vieille Charité (Musée d’Archéologie Méditerranéenne, Musée des Arts Africains, Océaniens et Amérindiens), le musée d’art moderne Cantini, le musée d’art contemporain de Bonneveine [mac]…

L’ensemble de ces collections est mis en valeur dans des sites à forte dimension architecturale et patrimoniale, souvent insérés dans des écrins de verdure qui incitent également à la promenade.

Moins de deux ans après son ouverture au public, cette nouvelle offre muséale diversifiée, couvrant tous les champs artistiques, est devenue un élément déterminant de l’attractivité de Marseille.