Deuxième ville de la mode en France, Marseille est un creuset de création, inspiré d’échanges et d’influences multiples.
Saluons à nouveau l’extraordinaire opus « Marseille, je t’aime » par l’artiste international Jacquemus et cette sublime interprétation à travers le défilé des Santons de Provence au Mucem. Pour celles et ceux qui étaient présents à cet événement, c’est un sentiment de fierté d’assister à la reconnaissance  de l’une de nos filières d’excellence incarnée par la mode et la créativité de notre territoire. Cette filière accélère et rayonne de plus en plus à l’international.
C’est le résultat d’un travail collectif inscrit dans la durée qui porte ses fruits avec, notamment, la Maison Méditerranéenne des Métiers de la Mode, soutenue par la Ville de Marseille, qui assure depuis plus de 30 ans la transmission des compétences, la formation des nouveaux talents et la valorisation de la filière par de nombreux projets.

C’est aussi le parc urbain Marseille International Fashion 68 (MIF 68) qui va rassembler cet été plus de 200 showrooms et représentations de commerces de gros. Cette industrie d’habillement,
implantée à proximité du centre commercial « Grand littoral », cohabitera avec les boutiques de
création, accueillies rue de la Tour au coeur du centre-ville.

Des événements participent en outre l’attractivité de Marseille, comme tout récemment la présence au J1 de Lidewij EDELKOORT, auteure du manifeste Anti_Fashion, prévisionniste des modes et des tendances futures. Cette figure internationale de la mode, selon le Times Magazine,
a choisi Marseille pour organiser la rencontre « Anti_fashion » les 2, 3 et 4 juin derniers, en référence à son manifeste du même nom. Un ouvrage dans lequel elle analyse l’évolution du monde de la mode à l’appui d’un véritable laboratoire où étudiants, industriels et designers échangent pour le développement de nouveaux modèles économiques. Pour Marseille, ce fût l’occasion de témoigner de la diversité de nos leviers économiques grâce au dynamisme de nos start ups et d’aller à la rencontre de marques engagées dans cette dynamique novatrice. A l’issue de cet événement, un premier concours de créateurs sera en outre réservé aux jeunes des cités marseillaises.

En 2020, Marseille accueillera Manifesta, la biennale internationale de l’Art Contemporain.Notre territoire pourra ainsi dévoiler ses multiples talents. Notre avenir est déjà présent !