VdM_212829 - copyright Ville de Marseille

Formidable accélérateur de croissance, l’année 2013 où Marseille et la Provence ont été la Capitale européenne de la culture a constitué un énorme succès, permettant à la ville de « sauter » quasiment une génération en termes de développement.

La municipalité a en effet mené à bien une cinquantaine de chantiers d’infrastructures culturelles entre 2010 et 2013. Au-delà, des projets et des manifestations d’envergure, mobilisateurs et fédérateurs, ont suscité l’adhésion des acteurs culturels, des institutions publiques et du monde économique. L’expérience d’un travail collectif entre l’Etat, les diverses collectivités locales, le secteur privé et le secteur associatif a apporté la preuve, concluante à l’échelle d’un territoire qui préfigure ce que sera la future aire métropolitaine, dès janvier 2016, de l’efficience d’une coopération entre ces différents acteurs.

L’impact en termes d’image pour Marseille a été tout aussi considérable. Par sa nouvelle attractivité, la ville est devenue une destination touristique incontournable, dont les observateurs internationaux ont soudain (re)découvert le charme, le dynamisme et la modernité. Après avoir été désignée, en 2013, 2ème ville à visiter par le New-York Times, elle s’est hissée, les années suivantes, dans le top des classements des destinations à ne pas rater.

Forte de l’adhésion massive de la population qui a manifesté un appétit insatiable pour les arts et la culture, l’événement Cirque en capitale a été pérennisé en 2015 avec la première Biennale internationale des arts du cirque. Sa deuxième édition coïncidera avec une nouvelle année capitale, comme un passage de témoin entre 2013 et 2017 où Marseille sera Capitale européenne du sport.