A la Une

Martine Vassal, Présidente de la Métropole Aix-Marseille-Provence et du Conseil départemental des Bouches-du-Rhône, et Jean-Claude Gaudin, Maire de Marseille, ont rencontré, le 15 avril dernier, Tony Estanguet, président du Comité d’Organisation des Jeux Olympiques 2024.
Au cours de cet échange, l’idée de compléter le dispositif d’accueil des compétitions de voile, jusqu’alors établi entre le Roucas Blanc et le J1, a été à nouveau évoquée.

« Dans la perspective des JO de 2024, l’éventualité de créer une nouvelle zone maritime entre le Mucem et le J1 semble judicieuse, sur le modèle du port olympique de Barcelone créé pour les Jeux en 1992, a avancé Martine Vassal. Cela pourrait créer un trait d’union entre les quartiers Nord et les quartiers Sud, pour une cohésion du territoire, tout en proposant une offre commerciale, sportive et culturelle de qualité pour l’ensemble du littoral urbain, du Mucem aux Terrasses du Port . »

« Les retombées des Jeux Olympiques 2024 doivent évidemment concerner et profiter à l’ensemble de la ville et des Marseillais », a, pour sa part, souligné Jean-Claude Gaudin.

Ce rendez-vous s’est déroulé en présence de Dominique Tian, premier adjoint au maire de Marseille, Didier Réault, adjoint au maire de Marseille délégué à la Mer, Littoral, Nautisme et Plages, Nicolas Hénard, président de la Fédération française de voile, Anthony Piqueras, directeur technique Paris 2024 et Sébastien Chesboeuf, responsable des relations institutionnelles Paris 2024.

Ces installations supplémentaires,dans un périmètre plus étendu, pourraient ainsi accueillir les structures nécessaires aux épreuves de course au grand large, qui s’ajouteront aux épreuves de voile à l’occasion des JO 2024.

A travers cette proposition, la Métropole Aix-Marseille-Provence et la Ville de Marseille poursuivent un objectif commun : celui de rendre le domaine portuaire à tous les habitants du territoire et faire du littoral marseillais une véritable « marina olympique » piétonne.