jardin Magalone - copyright Ville de Marseille

Riche de plus de 10 000 hectares situés en zone de nature protégée, sur les 24 000 du territoire communal, Marseille, deuxième ville de France, affiche un ratio d’espaces naturels supérieur à celui de beaucoup de communes rurales.

La ville à la campagne chère à Alphonse Allais, en quelque sorte…

Ceinte d’une couronne verte, Marseille se situe en effet au centre d’un cirque collinaire constitué d’une succession de massifs : la Nerthe, la Mûre, l’Etoile, Saint-Cyr, Marseilleveyre. Elle n’en dispose pas moins de nombreux poumons verts intra muros avec 707 hectares d’espaces verts urbains répartis entre 290 parcs et jardins.
Inspirée des principes du développement durable, la gestion de ces espaces favorise la biodiversité en n’utilisant plus de produits phytosanitaires et en maîtrisant, notamment, la gestion de l’eau d’arrosage.

Ces efforts ont permis d’économiser près d’un million de m³ d’eau d’arrosage par an (1,2 million de m³ consommé en 2013 contre 2,1 millions de m³ en 2006). De même, la faune recensée dans les parcs et les jardins est en constante progression : 30 espèces d’oiseaux nicheurs et 44 espèces de papillons y ont même été dénombrées.