Matthieu GAMET, Directeur associé de la marque Kulte – Président de la Maison Méditerranéenne des Métiers de la Mode – MMMM depuis 2014.
Après avoir consacré le début de sa carrière à l’édition de magazines culturels, il découvre l’univers de la mode dans les salons internationaux. A son retour de Londres, il intègre l’entreprise familiale qui exploite la licence Volcom, rachète par la suite la marque Kulte et en développe les licences.
Kulte n’est pas seulement une marque de street-wear chic et décalée, c’est un univers artistique que Matthieu Gamet saura imposer au fil des années, grâce à ses nombreuses collaborations avec des festivals de musique, avec des artistes venus du milieu underground, avec la presse spécialisée …
-M- Ambassadeur de la première heure, il contribue activement à faire briller la filière Mode au-delà des frontières de notre territoire.

 

  • Au-delà de la filière mode que vous connaissez parfaitement, vous êtes un touche à tout, à la recherche de l’avant-gardisme. Comment avez-vous imposé votre univers Kulte à Marseille avec les risques que cela pouvaient comporter, et surtout loin du temple parisien de la Mode ?

J’aime beaucoup faire ce parallèle : Marseille est à Paris ce que LA est à NYC.  Il règne ici une atmosphère et un dynamisme tout à fait uniques dont je ne pourrai plus me passer. Je crois que j’ai découvert les principes de l’économie collaborative en revenant ici et clairement ce n’est pas moi qui ai imposé Kulte à Marseille, mais bien Marseille qui s’est imposée à nous comme une évidence pour notre créativité.

 

  • En tant qu’ -M- Ambassadeur, quels sont les points forts de votre stratégie pour mettre en confiance d’éventuels investisseurs ou porteurs de projet, attirés par notre territoire ?

Marseille, ville de Mode est aussi une ville très à la mode. C’est aujourd’hui devenu un lieu de rendez-vous annuel de la nouvelle scène artistique, mode, photo, musique, et art contemporain. 2013 aura été un véritable tremplin et catalyseur de tout cela. En 2017 les vieux clichés tenaces s’effacent enfin aux profits d’actions d’ampleur internationale. La résonance incroyable du festival #OPENMYMED de la Maison Méditerranéenne des Métiers de la Mode en est un exemple concret. Nous nous appuyons sur un réseau de 19 pays de la rive sud de la Méditerranée avec lesquels nous collaborons quotidiennement. C’est une occasion pour les personnalités politiques et nos partenaires privés qui nous soutiennent de prendre la parole dans un contexte médiatique international de qualité, valorisant ainsi à l’unisson notre territoire et notre savoir-faire.

Notre partenariat avec Aix-Marseille Université et la formation d’excellence unique en France que nous soutenons, constituent un autre avantage considérable pour l’attractivité du « young blood » et de sa matière grise pour nos entreprises.

 

  • Coco Chanel disait « La mode se démode, le style jamais ». Comment imaginez-vous notre territoire en 2050 ? Trendy le temps d’une saison ou valeur sûre ?

Je tiens à souligner que le Club M Ambassadeurs est une très belle initiative qui selon moi favorisera notre futur. Parler de notre territoire d’une seule et même voix aujourd’hui, et parce-que nous aurons su convaincre, permettra en 2050 de poursuivre les grands projets qui amélioreront le quotidien des habitants. Aix-Marseille Provence est déjà en train de confirmer son double statut, à la fois  « trendy » et « valeur sûre » et le club M doit poursuivre sa mission.
En 2050, la MMMM aura des antennes dans 19 pays.  Nos  étudiants dirigerons les grandes entreprises de Mode, le festival #OPENMYMED  sera associé aux plus grands festivals de la planète… Vivement demain !!!