Championne professionnelle de planche à voile, animatrice de télévision et de radio française, vous êtes ambassadrice de la première heure pour la Capitale Européenne du Sport 2017.

« Quel regard portez-vous sur le territoire marseillais en lien avec le sport ? »

Quand je suis arrivée à Marseille en 1998, c’était pour le soleil, le vent et la mer!! Je pratiquais planche à voile, kite surf, et bien sûr voile avec toutes les régates sur les deux rades!

J’ai depuis élargi le domaine du possible sportif au terrestre ! Ici, c’est le paradis de la course à pied et je dois dire que la corniche est un terrain de course incroyable avec une vue dont personnellement je ne me lasse pas ! A vélo, lorsqu’on gravit la Gineste, le champ des possibilités pour rouler autour de Marseille est presque infini. D’ailleurs je suis la marraine des Bosses de Provence depuis de nombreuses années ! Et puis la mer c’est aussi la natation avec nos champions Olympiques, le kayak (qui nous a offert un champion Olympique, Denis Gargaud – médaille d’or), le beach volley, bien sûr la pétanque qui est ici érigée au rang de sport national ! Je n’oublie pas le football mais je suis convaincue que Marseille n’est pas qu’une terre de football mais une terre de champions et de sports du dimanche de plus en plus nombreux!

En tant que -M- Ambassadrice, que souhaitez-vous pour l’avenir sportif de notre territoire ?
Je pense d’abord au sport pour tous c’est-à-dire au sport santé. Et le fait de trouver des alternatives à la voiture en est un.
Je roule régulièrement à Vélo à Marseille et dans les belles bosses des alentours. Si l’on veut que les marseillais ne prennent plus leur voiture mais pédalent, il faut leur proposer des pistes cyclables sécurisées et il y en a de plus en plus ! Ensuite il est d’utilité publique qu’éduquer nos concitoyens au partage de la route entre les deux roues et les voitures, je suis confiante car je sens un vrai élan en ce sens… Même si parfois la route semble ardue ! Mais notre santé en vaut la peine non?

Je sais que nous manquons de piscines, et que des projets de réhabilitation ou de construction sont en cours. Cela me semble important que les enfants sachent nager dès le plus jeune âge, cela fait partie des apprentissages indispensables pour tous.

Et évidemment, il me semble évident, comme pour cette année capitale du sport, d’organiser et postuler à de grands événements sportifs à Marseille et dans les villes autour. Le sport est un formidable levier d’attractivité touristique et permet à la ville de rayonner de façon positive et dynamique, au même titre que la culture. Toutes les pratiques sont possibles ici, comme la voile, la natation, le running, le trail, la pétanque, le vélo, le rugby, le foot, les sports de glisse…

L’avenir sportif de notre territoire est entre nos mains, tous les ingrédients de succès sont réunis et cette année capitale du sport en sera le « boosteur » !

En quoi consiste votre stratégie pour le faire rayonner ?
A mon niveau je fais toujours le maximum pour montrer au plus grand nombre les possibilités sportives de notre territoire. Je vais être également très impliquée dans l’année 2017 et j’apporterai toute mon expertise de championne mais aussi de femme de médias pour faire briller cette année 2017! Je pense bien sûr à l’après 2017 car les années qui suivront, témoigneront, j’en suis convaincue, de ce bel élan ! A l’heure où le sport est prescrit sur ordonnance, il est plus que temps de le valoriser et d’inciter grands et petits à s’y mettre!