3 QUESTIONS À DALI NOUADER

CRÉATRICE DE LA FRÉTILLANTE

Quelle M Ambassadrice êtes-vous ?

INVESTIE ! C’est tout d’abord l’amour que je porte à ma ville, Marseille. Ville d’histoire, de patrimoine et de partage, c’est ici que tous les possibles sont réalisables.
En rejoignant le CLUB -M-AMBASSADEURS, j’ai pu aller à la rencontre de passionnés comme moi, apprécier la diversité de leurs parcours, échanger, m’imprégner des actions menées par Ville de Marseille, comprendre les enjeux économiques publics et privés, les leviers d’emploi, les projets à co-construire ensemble. Dans ma construction professionnelle, ce sont des paramètres que j’intègre quotidiennement afin que Marseille renvoie l’image d’une métropole solaire, attractive et respectueuse des atouts naturels qui font sa renommée.

Quel est votre message pour les jeunes artisans à travers votre parcours ?

PASSION, OPTIMISME ET COURAGE !

J’en suis la preuve ! C’est en effet à la suite d’ une longue période de chômage, liée à un licenciement économique que j’ai décidé de me  reconvertir en créant  des sablés originaux basés sur une recette familiale, que je tiens de ma grand mère pâtissière.

Un sablé original représentatif du patrimoine Marseillais (une sardine); son nom « la Frétillante ». Sa fabrication artisanale, locale et éco-responsable, m’a demandé du travail de création, des essais, de l’ambition, tout cela en famille ! Un investissement passionnant qui nous a soudé et qui aujourd’hui nous donne des ailes pour donner une autre signature gourmande à Marseille.
Aujourd’hui, je viens de créer créer ma boutique,  dans un lieu idéalement placé, que j’ai  trouvé, dans  le quartier historique Marseillais du panier ; sis, 12 rue de l’évêché. Petite anecdote : cette boutique était autrefois une poissonnerie. Un signe pour mes petits sablés en forme de sardine qui réintègrent ce lieu sous une autre forme.

En créant cette espace de vente et de fabrication, j’ai l’ambition de redonner vie à ce local commercial qui était muré et utilisé comme bureau depuis plus de 20 ans.

Cet écrin dont j’ai intégralement supervisé la décoration va permettre à mes créations de valoriser notre ville et notre région, afin de lui donner un rayonnement international auprès des marseillais, des nombreux touristes et croisiéristes qui visitent ce quartier.

Marseille (Le Panier !) en 3 mots ?

VIVANT, TOURISTIQUE, HUMAIN !

Notre
Actualité